Quentin Bornil

Chorégraphe et Danseur

C’est d’abord dans le plus grand secret que Quentin se rêve en artiste accompli devant des monuments de la comédie musicale tels que « Mary Poppins », « Moulin Rouge », « Singin’ In The Rain » ou encore « Cabaret ». Cet univers festif et ultra sophistiqué où s’entremêlent toutes sortes de disciplines le fascine depuis son plus jeune âge.

C’est bien plus tard, en 2009, qu’il ose franchir le pas de la Maison Pour Tous de son quartier pour y prendre son premier cours de danse. Son professeur de l’époque prend immédiatement Quentin sous son aile puis l’intègre rapidement à sa compagnie, durant 3 ans.

En 2011, Quentin entre au Conservatoire de Brest où il apprend les bases du modern’jazz, de la danse classique et contemporaine. Il se prend également de passion pour le chant et le théâtre.

Il obtient dès 2013 son E.A.T (Examen d’Aptitudes Techniques), qui lui ouvre les portes d’un centre de formation parisien très réputé : Choreia. Là-bas, il se forme à la comédie musicale et complète ainsi sa palette artistique.

En 2017, il intègre l’EDA, où il complète sa formation dans les arts du cirque, de la magie et du maquillage de scène.

Recruté en 2018 par deux cabarets : le Fantasy (en Normandie) et le Circus (en région parisienne) Quentin touche enfin son rêve du bout des doigts.

Hélas, un accident de cerceau aérien qui lui brise la clavicule, met fin à sa formation et à sa collaboration avec les deux établissements.

Quelques mois de convalescence plus tard, en 2019, Quentin tente sa chance en passant l’audition de Voulez-Vous Orléans. Sa prestance et sa détermination ne laissent aucun doute à l’équipe de casting de Voulez-Vous, qui le recrute immédiatement.

Quentin s’impose rapidement comme un danseur charismatique et polyvalent au travers des productions inédites qui se succèdent. D’abord Prophecy, puis Utopia et enfin Caprice.

Et c’est d’ailleurs cette polyvalence, mais également son sens du partage qui lui permettent d’accéder au poste de chorégraphe de la grande revue music-hall Idoles, pour la première fois en 2020.

Après deux années passées à Orléans, Quentin poursuit son rêve de scène en quittant famille et amis pour traverser l’Atlantique et s’installer au Canada, où il réside depuis janvier 2021.

Son prochain objectif ? Ouvrir un cabaret à la française dans la plus francophone des provinces du continent nord-américain !